Pyramide des accidents version 2017

Vous souhaitez recevoir l’étude détaillée de la pyramide des accidents version 2017 ?

Cliquez ICI pour recevoir notre rapport !

 


La très célèbre pyramide de Bird appelée aussi pyramide des accidents a été élaborée par Frank E. Bird Jr à la suite d’une étude menée par la compagnie d’assurance Insurance Company of North America en 1969.

L’étude a porté sur plus d’1,7 million d’accidents déclarés par 297 entreprises. Mr Bird avait constaté que sur 641 situations anormales :

  • 600 sont des presqu’accidents ou des incidents
  • 30 sont des accidents avec dégâts matériels
  • 10 sont des accidents avec des blessures mineures
  • 1 est un accident sérieux

Le principe de la pyramide de Bird exprime le fait que la probabilité qu’un accident grave survienne augmente avec le nombre de presqu’accidents et d’incidents. La théorie de Bird consiste donc à dire que si une entreprise réussit à réduire le nombre d’incidents au bas de la pyramide, le nombre d’accidents situés en partie haute sera forcément réduit d’autant.

Le modèle de Bird nous a été présenté comme LA représentation des accidents. Du coup, inutile de le remettre en cause, nous l’utilisons sans nous poser de questions. Sauf que… aujourd’hui nous l’utilisons plus que jamais et cela nous amène à nous reposer certaines questions !

  • Cette pyramide qui date  de 1969 a t-elle évolué aujourd’hui avec la modification des comportements ?
  • Les progrès de la technique déforment-ils ces pyramides ?
  • D’ailleurs est-ce toujours la forme d’une pyramide ?
  • Les termes utilisés à l’époque (“accident sérieux, blessures mineures, accidents avec dommages matériels, incidents évités de justesse”) sont-ils transposables à nos termes Français généralement utilisés tels que “accident avec ou sans arrêt, accident bénin, …” ?
  • Qu’est-ce qu’un accident sérieux selon Bird ?
  • Existe-t-il réellement une relation chiffrée (statistique) entre tous ces types d’événements ?

Quelques réponses dans notre étude menée de décembre 2016 à juin 2017 auprès de 42 Groupes et Entreprises de différents secteurs d’activité, représentants 78 000 salariés.

 

1 réaction sur “ Pyramide des accidents version 2017 ”

  1. jeanrené Réponse

    La collecte et la mémorisation systématique des accidents et incidents du travail doivent etre mises en œuvre pour organiser le retour d’expérience : On surveille ainsi les « presqu’accidents », les « signaux faibles » révélant des faiblesses pouvant avoir de graves conséquences ultérieurement conformément à la théorie de la pyramide de Bird : ” La culture de sécurité au travail ” : http://www.officiel-prevention.com/formation/formation-continue-a-la-securite/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=139&dossid=555

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *